Aller au contenu principal
Bien-être au travail

Et si en 2023 on remettait l’humain au cœur des organisations ?

eye 88 Publié le 05 Jan. 2023
Et
tag #Conseils RH

En 2022, les entreprises ont été chamboulées par une vague de défis inattendus : pénurie de talents, obsolescence des compétences, quiet quitting, grande démission, travail hybride. Les challenges ne seront pas moindres en 2023 car les entreprises doivent se réinventer à un rythme sans précédent pour réussir à évoluer et demeurer compétitives. 
Mais elles ne réussiront pas à relever ces défis sans leur véritable facteur de réussite : l’humain. Remettre l’humain au cœur des organisations  ? Voici un beau challenge pour 2023.

Voyons ensemble quelques pistes pour y voir plus clair.

Employés et RH sont des humains avant tout

Tout d’abord parler d’humain, c’est reconnaître les qualités inhérentes à une personne : ses besoins, ses motivations, sa personnalité, ses émotions, ses aspirations, ses peurs, ses doutes. Toutes ces subtilités qui se cachent derrière nos capacités cognitives et comportementales doivent être prises en compte dans la gestion des ressources humaines.

D’ailleurs les DRH et les RH sont bien convaincus de leur rôle, qui est avant tout de prendre soin de l’humain. Malheureusement, ce rôle est souvent expédié derrière tous les processus administratifs, le manque de temps, la course aux impératifs juridiques et bien autres priorités. Les RH ont également besoin d’être accompagnés, d’être formés, de monter en compétences, pour justement se concentrer sur le cœur de leur métier.

Pensez donc à prendre soin de vos employés en instaurant des activités et des processus concentrés autour de leur bien-être mental et émotionnel. Commencez par bien comprendre qui sont vos employés en favorisant les évaluations psychométriques et les sessions de feedback régulières.

Vous connaissez sûrement la pyramide de Maslow qui hiérarchise les besoins d'un individu selon une hiérarchie bien définie:  il y a d’abord, les besoins vitaux, puis psychologiques, et enfin les besoins d’épanouissement. Bien plus que les séances de yoga, les baby-foots ou les corbeilles de fruits, un accompagnement humain favorise une culture organisationnelle axée sur les l'épanouissement des collaborateurs et la valorisation de leurs rôles.

L’humain est capable d'apprendre tout au long de la vie

La neuroscience a clairement montré que le cerveau dispose d’une grande capacité d’adaptation aux demandes de son environnement, et qu’il continue à se développer et à apprendre tout au long de la vie. Au cours des apprentissages, c’est la structure même du cerveau qui se modifie, avec la fabrication de nouvelles connexions entre les neurones.

Cette étonnante « plasticité cérébrale » est une véritable révolution pour la compréhension de l’humain. Et pourtant la majorité des entreprises n'en font pas bon usage ! Et c’est bien dommage car comprendre le fonctionnement du cerveau sert comme base à tout processus d’apprentissage et d’acquisition des soft-skills. 

Si les entreprises sont prêtes à dépenser des sommes colossales pour la formation, elles s’intéressent moins à la façon dont ces formations sont délivrées ou bien à l'évaluation des besoins en amont. La majorité des formations ne sont pas adaptées au fonctionnement de notre cerveau, elles délivrent souvent trop d’informations en peu de temps ou bien sont transmises d’une façon qui n’est pas adaptée à l’apprenant.

Savez-vous que l’évaluation des intérêts à travers le célèbre modèle RIASEC vous permet d’identifier six styles d’apprentissage différents ? Découvrir son style d’apprentissage permet de mieux s’investir dans un programme de formation qui fait sens pour soi. Cela permet d’activer les bons leviers de motivation et garantir la réussite de l’apprentissage.

Investir dans des programmes de formation adaptés aux intérêts des employés, les entreprises peuvent non seulement améliorer leurs compétences mais également contribuer à leur bien-être en leur offrant de nouvelles opportunités de développement personnel et professionnel.

Santé mentale et bien-être avant tout

Pouvoir s’épanouir au travail est devenu une préoccupation essentielle. Avec les défis de santé et les incertitudes de ces dernières années, il devient plus que nécessaire de veiller à la santé et au bien-être des employés.

Se sentir bien au travail passe par plusieurs facteurs : l’intérêt du travail, le rythme de travail, les relations avec les collègues, l’environnement de travail, la sécurité, la reconnaissance. Comme évoqué précédemment, l’un des facteurs les plus importants est l’intérêt porté au travail. Aujourd’hui, les employés cherchent à donner un sens à leur travail et à s’épanouir grâce à des missions stimulantes. Ils ont besoin de se sentir utiles, d’être reconnus et récompensés pour leurs efforts. 

La mise en œuvre d’une politique de bien-être peut ainsi contribuer à l’épanouissement des employés, à l’amélioration de l’ambiance de travail et implicitement au développement de l’engagement. 

Pour commencer,  la première chose à faire est de recueillir les avis des employés sur leurs attentes, leur niveau de satisfaction, les situations de travail sources de tensions, etc. Cela peut se faire grâce à des évaluations de la motivation ou bien des enquêtes de satisfaction. L’intérêt et la motivation étant de bons prédicteurs de la façon dont une personne gère le stress, il est essentiel de savoir avec précision ce qui motive vraiment vos employés.

Ensuite, il s’agit d’instaurer un climat de confiance, d'échanger avec les employés et de trouver des solutions ensemble. Cela peut passer par de simples encouragements, comme prendre des pauses régulières ou bien des actions plus développées comme des programmes de gestion du stress et de soutien psychologique, des formations à la gestion des émotions, etc.

Pour conclure, vous l’avez bien compris, la gestion des ressources humaines doit être essentiellement axée sur l'humain et prendre en compte ses besoins, ses émotions et ses aspirations. Maintenir l’engagement, s’assurer que les talents soient à la bonne place, les faire grandir pour les garder, assurer des conditions de travail propices à leur bien-être, favoriser leur épanouissement restent autant de challenges à relever en 2023.

Lucia Mititel

Responsable Communication et Marketing Digital

Ces articles peuvent également vous intéresser
Bien-être au travail | 07 mar 2022
Le rôle de la motivation dans la gestion du stress

La motivation dans sa forme la plus simple signifie « pulsion », et c'est cette pulsion qui nous pousse à penser, à ressentir et à réagir d'une certaine manière par rapport à nous-mêmes, aux personnes qui nous entourent et à notre environnement.

Bien-être au travail | 27 oct 2020
Le sport au service du bien-être

L’exercice physique est indispensable au bien-être physique et mental. Bouger et manger sainement sont deux habitudes à prendre très au sérieux si l’on souhaite rester au meilleur de sa forme.