Aller au contenu principal
Orientation professionnelle

Donnez à vos étudiants les clefs d'une orientation réussie

eye 17 Publié le 07 Sep. 2018
psychometrique
tag #Identification des potentiels


Chaque année, plus de 80 000 étudiants sont en échec à l’université, avec seulement 52% d’entre eux franchissant le cap de la première année universitaire, et 19% qui se réorientent.*
Méconnaissance de leurs réels intérêts, de leurs sources de motivation professionnelle, aptitudes sous- ou surestimées ou bien incompréhension des métiers envisagés sont les principales causes d’une orientation inadaptée.

Pour éviter de décrocher dans les premières années d’études, certaines mesures peuvent être prises et ainsi permettre d’accompagner les étudiants vers une orientation et une insertion professionnelle réussie.

Quels sont les facteurs-clés d’une orientation réussie pour les étudiants ?

Valoriser les intérêts et les motivations des étudiants

Il arrive fréquemment que les étudiants se projettent dans des plans d’avenir ne correspondant pas à leur personnalité ni à leurs intérêts. En effet ceux-ci ne disposent pas forcément du temps et des outils permettant d’effectuer, seuls, un travail de réflexion approfondi sur eux-mêmes et sur leurs aspirations. Pour les aider à faire des choix d’orientation plus éclairés, les Grandes Écoles et Universités ont donc un rôle important à jouer : celui de guider les étudiants dans l’exploration leurs réels intérêts professionnels et motivations.

Les projets professionnels des jeunes sont souvent basés sur des attentes liées à l’environnement social et familial, ou au niveau de salaire convoité. En valorisant la découverte de leurs intérêts et motivations, l’enseignement supérieur les aide à prendre en compte ce qui constitue des critères pertinents pour la construction d’un projet professionnel solide, et vient compléter leur vision. Un des préceptes de la philosophie antique n’est-il pas : « Connais-toi toi-même » ?

Mieux cerner le potentiel de chacun

Pour viser une orientation professionnelle réussie, il est primordial non seulement d’identifier les intérêts et motivations des étudiants, mais aussi de les aider à cerner leur potentiel.

Il s’agit d’accompagner les jeunes dans la prise de conscience de leurs points forts et axes d’amélioration sur le plan professionnel, ce qui est une clé indispensable pour confronter leur potentiel aux attentes des métiers envisagés.

Concrètement, cela implique l’ouverture d’une réflexion auprès des étudiants, qui peut passer par la mise en place d’ateliers pratiques, de prises de paroles ou encore d’échanges entre étudiants sur les points forts perçus dans leurs profils mutuels.  

Prendre conscience de son potentiel sera d’une importance d’autant plus grande sur le long-terme : en effet, savoir identifier et communiquer quels sont ses points forts et donc sa « valeur ajoutée » personnelle est un atout qui permettra aux étudiants de mieux se démarquer lors de leur entrée sur le marché du travail.
 

Des outils d'évaluation comme leviers d'orientation

Afin de guider au mieux les étudiants, il est essentiel de pouvoir confronter leurs intérêts professionnels et leur potentiel aux capacités requises pour le projet visé, et ce dès leur spécialisation. Pour cela, l’utilisation d’outils d’évaluation adaptés est une étape-clé : les résultats fournissent en effet des pistes concrètes et fiables pour analyser le profil et son adéquation avec le projet professionnel.

Un étudiant souhaitant par exemple intégrer un Master en finance pour devenir responsable financier devra avoir de bonnes capacités d’interprétation des données, et de l’intérêt pour une façon de travailler méticuleuse et ordonnée. Un test de raisonnement numérique, couplé à un test d’intérêts professionnels sera donc idéal pour évaluer cette adéquation au projet professionnel, et donc pour confirmer ou infirmer un choix d’orientation.

En cela, les évaluations psychométriques sont aujourd’hui des outils incontournables pour aiguiller les étudiants dans les choix de cursus et de métiers les mieux adaptés pour eux, et pouvant leur offrir un réel épanouissement dans la vie professionnelle.

 

*Source : Le Figaro étudiant

Ces articles peuvent également vous intéresser
Générations | 16 sep 2019
Les motivations changent-elles en fonction de la génération ou de l’âge ?

Pas moins de 3 générations d'individus se côtoient dans le monde du travail : la génération X (1965/1979), la génération Y (1980/1995) et la génération Z (à partir de 1995). Elles cohabitent certes dans le même cadre professionnel, pour autant leurs attentes professionnelles  et motivations ne sont pas les mêmes.

Orientation professionnelle | 25 mai 2011
Les tests d'orientation, de précieux outils pour la gestion de carrières

Vous vous posez des questions quant à votre avenir professionnel, vous aspirez à changer d'emploi mais vous ne savez pas quelle voie prendre, les difficultés économiques de votre entreprise vous contraignent à vous réorienter... le moment est venu de vous interroger sur vos aspirations professionnelles.