Aller au contenu principal
Matching prédictif

Le modèle prédictif de Central Test : misez sur les compétences

eye 33 Publié le 22 Jun. 2022
Le
tag #Modèle prédictif

Tout modèle prédictif vise à répondre à un objectif qui consiste à prédire le succès professionnel, que ce soit pour le recrutement, l’orientation ou le développement.

Et pour cela, on va établir un matching entre le profil du candidat avec un poste ou un rôle ciblé.

Comment établit-on ce matching ?

Chaque éditeur de solution va avoir sa propre façon de faire avec des algorithmes maison. On ne peut pas dire qu’une méthode est meilleure qu’une autre. Par contre, ce qu’on peut dire, à mon sens, c’est que tout modèle doit être absolument interprétable et intuitif. Il ne doit pas s’agir d’une boîte noire avec des algorithmes qui vont se substituer à votre jugement.

Chez Central Test, nous avons conçu le modèle prédictif sur la base d’un principe simple.

On définit tout d’abord des critères de succès à un poste, puis on les évalue grâce à des méthodes multiples et ce, afin d’établir un matching global avec le poste ciblé.

Voyons d’abord les critères de succès.

On s’est focalisé aujourd’hui autour d’un référentiel de compétences comportementales qui inclut des soft skills. Chaque poste est défini selon un modèle de compétences unique avec, pour chaque compétence, par exemple le leadership, un niveau de compétence sur 5 points. On distingue alors les postes standards qui sont déjà configurés, donc disponibles sur la plateforme, des modèles prédictifs que vous allez pouvoir customiser vous-mêmes grâce à un assistant intelligent.

Le programme IA est suffisamment puissant et flexible pour vous permettre de façonner n'importe quel poste sur mesure.

Par exemple, vous recrutez un chef de produit marketing digital, eh bien si ce poste n’existait pas parmi les postes standards, vous allez pouvoir associer le poste de chef de projet éventuellement avec un autre poste et l’associer à la fonction marketing et technologies de l’information.

Bien entendu, à partir du modèle suggéré, vous gardez toujours la main pour pouvoir l’optimiser et le faire évoluer par la suite en fonction des retours du terrain.

 

Patrick Leguide

CEO - Central Test

Ces articles peuvent également vous intéresser
Matching prédictif | 15 juin 2022
Transformez vos pratiques RH avec le modèle prédictif de Central Test

On ne le répètera jamais assez : en moyenne, 1 recrutement sur 2 est un échec, c’est-à-dire que le candidat recruté ne reste pas plus de 18 mois dans son poste. La raison principale : des problèmes liés aux comportements, aux soft-skills et aux motivations.

Matching prédictif | 15 jan 2020
Matching prédictif multicritères : pour une vision à 360° des potentiels

Manque de clarté sur le poste, entretiens “au feeling”, absence d’objectifs clairs, pénurie des talents… En 2019 encore, près d’un recrutement sur deux est un échec. Si le contexte et certains facteurs viennent amplifier ce phénomène, 89% d’entre eux sont liés à des problèmes d’attitudes et de motivation.