Aller au contenu principal
Tests de recrutement

Comment mettre en place un recrutement agile ?

eye 996 Publié le 25 Jan. 2021
recrutement
tag #Outils de recrutement

L'incertitude continue induite par la crise, la mutation des pratiques habituelles, l’évolution des rôles et des compétences ont mis en lumière le besoin d’agilité et de réactivité dans les organisations.

Dans l’acquisition de talents également, une approche agile permettra d’apporter plus de flexibilité et d’efficacité aux processus de recrutement parfois rigides et obsolètes.

  • Qu’est-ce qu’une approche agile ? 

Le sens initial du terme agile est plutôt lié aux réflexes ou à l’équilibre, mais depuis quelques années, dans des contextes économiques difficiles “l’agilité” a pris un sens tout particulier. Aujourd’hui on parle plutôt d’approche agile, d'état d'esprit agile, de philosophie agile, de culture agile ou encore de management ou de recrutement agile. L’agilité est donc bien synonyme d’adaptabilité, de flexibilité, de réactivité, de mobilité, de promptitude, de souplesse etc.

Terme emprunté également aux méthodes agiles issues du monde du développement IT, l’approche agile consiste dans un processus d’amélioration continue qui permet d’anticiper, réagir rapidement et faire évoluer un projet en fonction des besoins clients. Cela permet aux équipes de réagir rapidement au changement.

En Ressources Humaines, l’approche agile permet de recentrer l’humain au cœur des préoccupations et de miser sur une culture collaborative, en favorisant la communication, les échanges, les feedbacks et la transparence.

 

  • Comment adopter une approche agile en recrutement ?

Un processus de recrutement est parsemé d’imprévus de toutes sortes, et quelle que soit notre planification et nos habitudes nous ne pouvons pas les éviter. 

Traiter les imprévus et les accepter en toute sérénité, c’est un des avantages d’une approche agile en recrutement. Et cela commence par les équipes impliquées dans les processus.  Sont-elles assez agiles, capables de se remettre en question, de s’adapter et de maîtriser leurs émotions  ? Rester optimiste et ouvert au dialogue permet d’éviter les blocages, et de faire avancer les projets avec beaucoup plus d'efficacité. 

Avoir des équipes agiles est le critère essentiel pour adopter une approche agile en recrutement.

Deuxièmement, il s'agit de repenser la façon de rechercher des talents.

La définition du poste est essentielle. Les critères de recherche doivent rester souples et ajustables en fonction de l’évolution de l’entreprise ou de la réalité du terrain. Vouloir chercher le mouton à cinq pattes selon une fiche de poste d’il y a 5 ans, revient à chercher un profil introuvable.
Évitez donc les planifications et les processus rigides, diversifiez, n’ayez pas peur de chercher les profils atypiques, faites la chasse aux soft skills. Misez plutôt sur le potentiel que sur les compétences techniques. C’est le cas également si vous souhaitez préparer un vivier de talents,misez tout d’abord sur la recherche des compétences agiles, des personnes qui peuvent s’adapter au changement et qui à l'avenir ont le potentiel d’apprendre et de répondre aux défis.

Parfois, il faut savoir sortir des sentiers battus. Avoir un processus de recrutement trop long, risque de vous faire perdre des profils intéressants, donc n’hésitez pas à le modifier. La réactivité, la collaboration et la recherche de nouvelles solutions sont les principes de base d’une approche agile. De plus, adopter une approche collaborative permet d’impliquer d’autres personnes (managers, collaborateurs) afin de confronter les différents points de vue, d'éviter les biais cognitifs et autres erreurs de jugement.

Pour cela, utilisez de nouvelles méthodes et outils afin de confirmer un point de vue, ne vous laissez pas emporter par des recommandations et un profil trop bien présenté. Dans le contexte de votre entreprise ou celui de votre client, le même profil pourrait être moins performant.  De même, accepter un profil avec une basse qualification en justifiant que c’est urgent, serait une erreur également. Investir et former une personne qui n’a pas le potentiel d’apprendre et la volonté d'évoluer sera contre-productif et mènera éventuellement à un échec.

Il est donc important de vérifier et de faire le point régulièrement avec toutes les parties impliquées afin d'envisager toutes les options et prendre la meilleure décision ensemble.

  • L'agilité - plus qu’une méthode, une philosophie
     

La transition vers l'agilité peut s'avérer un réel défi. Se contenter d'instaurer une méthode et des outils dits "agiles" ne livrera pas les résultats attendus. Parfois cela peut gagner en lourdeur plutôt qu'en agilité. Cette transition passe tout d’abord par un état d’esprit, une ouverture d’esprit, une acceptation du changement, l'écoute, la confiance et le respect des individus.  La réussite d’une démarche agile repose à plus de 50% sur des facteurs humains. 

Les personnes qui composent les équipes de projets doivent changer leur état d'esprit, penser différemment, se défaire de leurs anciens réflexes et avoir une approche positive du changement.

Pour conclure, la démarche agile permet aux Ressources Humaines d’améliorer considérablement la culture collaborative, de favoriser la créativité et l’innovation, et par là même de transformer le développement des potentiels.

Pour aller plus loin, voir le replay du webinar “Comment mettre en place un recrutement agile” ?

Lucia Mititel

Responsable Communication & Marketing Digital

Ces articles peuvent également vous intéresser
Conseils RH | 20 avr 2011
L'apport des mises en situation dans le recrutement

L'utilisation des mises en situation dans l'univers du recrutement se démocratise et se diversifie. Hier dévolues à l'évaluation de compétences techniques spécifiques, elles sont maintenant employées pour jauger des aptitudes comportementales.