Aller au contenu principal
Motivation et engagement

Trois solutions pour motiver autrement vos collaborateurs

eye 162 Publié le 23 Mar. 2021
trois
tag #Motivation

Le web foisonne de conseils pour motiver vos collaborateurs. Instaurer des horaires flexibles, proposer des activités de teambuilding, créer une ambiance conviviale, avoir une communication transparente, lancer des défis stimulants, aménager un local de jeu et de détente… Ça a marché pour vous ? Probablement, car ce sont de belles pratiques, mais ça n’a peut-être pas fonctionné pour tout le monde.

Voyons autrement la motivation en mettant le focus sur l’unicité de chacun. En touchant personnellement vos collaborateurs, les résultats n’en seront que plus conséquents et durables. Voici trois pistes simples et accessibles :

L’envie : attribuez-leur des tâches qu’ils aiment

Vous avez un grand week-end devant vous et, enfin, vous pouvez vous adonner à votre activité préférée. Quelle est donc cette activité ?... Imaginez que cette activité, vous pouvez l’exercer toute votre vie… en étant rémunéré… Quel effet ça vous fait ? Motivant n’est-ce pas ! Vous ressentez probablement, avec un grand sourire aux lèvres, cet enthousiasme à l’idée de faire cette activité. Vous songez au bonheur qu’elle vous procure et vous avez presqu’envie de vous mettre tout de suite à la tâche ! Ça y est, vous êtes motivé !

Cette belle énergie générée par l’intérêt envers une tâche et l’accomplissement de celle-ci, c’est la motivation. Elle permet à chacun de s’épanouir dans ce qu’il aime, d’être heureux, de se sentir à sa place et de ressentir un énorme bien-être. Cette motivation, presque intarissable car on cherche à renouveler sans cesse cette expérience, se répercute sur la productivité et la performance.

Vous avez tout à gagner à considérer les intérêts de vos salariés en termes d’activités préférées mais aussi d’environnement, de compatibilité d’équipe, de style de travail et d’apprentissage. Vous l’avez compris, attribuez à vos salariés des tâches qu’ils aiment et ils seront motivés à se lever le matin pour venir s’amuser… oups, travailler.

L’autonomie : donnez-leur des ailes

Qui connaît mieux son travail que celui qui le fait au quotidien ? La réponse est dans la question. Malgré cette évidence, des managers continuent de maintenir leurs collaborateurs dans un statut d’exécutant, brimant ainsi leurs prises d’initiative et entretenant un statut infantilisant. Pire, en voulant tout contrôler pour « éviter les erreurs », ils étouffent l’équipe et invalident leur sentiment de confiance en soi. D’autres, en imposant leurs façons de faire, limitent l’innovation et l’amélioration des process.

La liste des retombées négatives du manque d’autonomie des salariés est quelque peu glaçante. Pourtant, rien qu’en lâchant prise et en laissant plus d’autonomie à vos collaborateurs, les résultats seront là, et en mieux, car vous y gagnerez une équipe motivée.

En ayant une marge de manœuvre pour choisir la façon de faire son travail et prendre des décisions à son niveau, on passe du statut de figurant à non pas acteur mais réalisateur. En prenant soudainement conscience de ses actions, on réfléchit autrement avant d’agir et on se responsabilise. Au final, l’autonomie engage le salarié dans son travail puisqu’il a le sentiment d’être utile et d’apporter une réelle plus-value.

La reconnaissance : valorisez votre équipe 

Je suis fier de toi ! Quelle bonne idée ! Ton avis est important pour moi ! Tu es la plus compétente pour le faire ! Wow, tu t’es surpassé sur ce projet !... Ça fait du bien n’est-ce pas ? Voilà des mots doux que tout salarié aime entendre. Ils nous galvanisent et procurent un sentiment de toute-puissance. C’est hautement gratifiant d’être reconnu pour ce que l’on est et ce que l’on fait. Résultat, on est motivé à donner le meilleur de soi. 

La reconnaissance, c’est démontrer notre considération envers une personne sur les efforts qu’elle a déployés, sur ses qualités et ses compétences, c’est aussi écouter ses idées, solliciter son avis, croire en son potentiel et faire en sorte qu’elle se sente exister. Les impacts sont énormes puisque la reconnaissance joue sur l’estime de soi et le sentiment de compétence. En étant ainsi apprécié, on est plus à même de développer un sentiment de loyauté et d’engagement, et on a l’agréable sentiment d’avoir sa place et d’être propulsé pour accomplir de grandes choses.

Si les intérêts, l’autonomie et la reconnaissance sont de solides sources de motivations, d’autres pistes peuvent encore être considérées. En tant que manager, notamment, vous avez un grand rôle à jouer. De plus en plus d’écrits s’attardent aux savoir-être des managers, en qualifiant même de managers inspirants ceux qui, par leur exemplarité et leurs attitudes, sont des vecteurs naturels de motivation auprès de leurs équipes. 

Helen Simard

Consultante psychologue et conseillère en gestion de carrière

Ces articles peuvent également vous intéresser
Motivation et engagement | 17 aoû 2021
Comment s’auto-motiver en télétravail ?

La motivation fait partie des facteurs que nous devons prendre en compte dans les nouvelles façons de travailler. Le télétravail prend de plus en plus de place ces derniers temps et il est amené à se maintenir dans la durée.