Aller au contenu principal
Bien-être au travail

Trois méthodes pour mesurer l’engagement des salariés

eye 224 Publié le 16 Sep. 2020
motivation
tag #Motivation #Conseils RH

L'engagement des salariés est à la fois un vecteur de performance pour l’entreprise et une puissante source de bien-être et de motivation. Il est généralement défini comme une condition souhaitable pour le salarié, qui intervient dans un but organisationnel et découle de l'implication, de la passion, de l'enthousiasme, de l'effort concentré et de l'énergie de celui-ci.

Les conséquences positives d’un niveau élevé d’engagement sont nombreuses : attitudes positives par rapport à l'emploi, bien-être, motivation … Les employés engagés ressentent également plus d’émotions positives et jouissent d'une très bonne santé mentale et psychosomatique. Autant de raisons de s’assurer que le niveau d’engagement dans votre entreprise reste au beau fixe. Voyons ensemble trois manières d’y parvenir !

Les indicateurs clés à considérer

Indispensables à la définition d’une stratégie RH, les indicateurs sont essentiels pour évaluer le niveau d’engagement des collaborateurs. Dans le cadre de la mesure de l’engagement, deux principaux types d’indicateurs peuvent être utiles.

  • D’une part, il est important de suivre certains indicateurs sociaux. Le taux d’absentéisme et le taux de turn-over en sont deux très bons exemples. Des employés peu engagés auront en effet tendance à quitter prématurément l’entreprise pour un poste qui les motive davantage.
     
  • D’autre part, les indicateurs liés à l'adaptabilité des employés doivent être pris en compte. Ceux-ci permettent d’évaluer l’investissement des employés et leur participation à la croissance de l’entreprise. Il est par exemple intéressant de suivre la participation aux formations, ainsi que le type de formations suivies.

Attention toutefois, s’en tenir aux indicateurs n’est pas suffisant. Une baisse de participation aux formations ou une hausse du turn-over peuvent s’expliquer par d’autres facteurs que par un faible engagement. Il est donc nécessaire, pour mesurer l’engagement, d’interroger directement les employés.

Mettre en place des entretiens réguliers

Si de tels indicateurs permettent de détecter une potentielle baisse d’engagement ou, au contraire, le maintien d’un engagement élevé, rien ne saurait remplacer un réel contact avec les employés. Il est important de garder en tête que l’engagement est une notion complexe, dont les manifestations sont différentes en fonction de la personnalité et du vécu professionnel. Pour s’assurer du niveau d’engagement au sein d’une équipe, il est donc fortement recommandé de s’entretenir régulièrement avec l’ensemble de ses membres.

Planifiez en amont les questions que vous souhaitez poser pour être certain de faire le tour du sujet. Dans ce cadre, il est important de garder en tête que les principales cibles d’engagement sont l’entreprise et l’équipe, et non les missions et les tâches d’un salarié. Voici quelques exemples de questions qui peuvent guider l’échange :

  • Êtes-vous en accord avec la vision et les objectifs de l’entreprise ?
  • Avez-vous le sentiment d’être un membre à part entière de l’entreprise ? de votre équipe ?
  • Vous sentez-vous concerné par l’avenir de l’entreprise ?

Le questionnaire : un outil à ne pas négliger !

Que ce soit sous la forme d’un baromètre ou d’une enquête, le questionnaire peut également se révéler un outil de choix pour mesurer l’engagement des employés. Par rapport aux entretiens, il possède l’avantage de garantir l’anonymat des réponses, ce qui permet à certaines personnes de livrer plus facilement des ressentis ou des informations sensibles.

En complément d’entretiens réguliers et d’un suivi des indicateurs pertinents, l’envoi annuel d’un questionnaire en ligne est donc recommandé. Vous pouvez ainsi faire circuler un questionnaire dans lequel les collaborateurs pourront exprimer librement leur ressenti sur l’environnement général de travail, sur les méthodes de management et même sur les relations qu’ils entretiennent avec leurs collègues. Attention toutefois, la conception d’une enquête nécessite de faire des choix structurants. Il est notamment nécessaire de définir :

  • le périmètre de l’enquête
  • les sujets stratégiques qui seront abordés
  • la population ciblée

Le questionnaire ne doit pas être trop long, sous peine de décourager les employés. La participation doit bien évidemment se faire sur la base du volontariat.

En résumé, la mesure de l’engagement ne peut se résumer à une action ponctuelle, qui ne donnerait qu’une image figée de l’engagement des employés à un instant T. Cette mesure doit être réalisée sous forme de suivi, et avec l’aide d’outils fiables qui garantissent la validité des informations recueillies. Évaluer l’engagement permet ainsi de cibler les leviers de motivation et de définir des plans d’action pour booster ses équipes, ce qui, in fine, garantit le bien-être et la motivation des employés !

Nolwenn Anier

PhD - Consultante R&D - Journaliste scientifique

Ces articles peuvent également vous intéresser
Bien-être au travail | 27 oct 2020
Le sport au service du bien-être

L’exercice physique est indispensable au bien-être physique et mental. Bouger et manger sainement sont deux habitudes à prendre très au sérieux si l’on souhaite rester au meilleur de sa forme.