Aller au contenu principal
Soft Skills & Hard Skills

Soft-skills: 3 astuces pour développer sa résilience face aux changements

eye 752 Publié le 07 Mar. 2023
Soft-skills:
tag #Soft-skills

On est tous logés à la même enseigne : personne n’est épargné par les échecs et par les aléas de la vie. À une différence près : ceux qui sont résilients s’en sortent mieux. Ils ont cette force de caractère qui les fait avancer dans la vie en dépit des obstacles et qui les rend plus forts. Voyons si vous faites partie du lot :

  • Ressassez-vous régulièrement les blessures du passé ? 
  • Les regrets font-ils partie de votre quotidien ?
  • La nostalgie vous empêche-t-elle d’apprécier le monde actuel ?
  • Essayez-vous de refaire les scénarios passés pour y trouver un soulagement ?
  • Avez-vous besoin de beaucoup de temps pour digérer un évènement difficile ?

Si vous avez répondu oui à au moins deux de ces questions, il est probable que votre niveau de résilience ait besoin d’un coup de pouce pour se développer. Voyons d’abord ce qu’est la résilience et entraînez-vous à mettre nos trois conseils en pratique.

Être résilient, c’est quoi ?

Une personne résiliente sait tirer des leçons de ses expériences, même douloureuses. Elle regarde vers l’avant et s’affranchit des difficultés passées, sachant qu’on ne peut pas revenir en arrière. Elle encaisse les échecs en prenant sa part de responsabilité et demeure confiante face à l’avenir. Elle sait mobiliser son pouvoir d’agir dans les situations qui la concernent, et par son attitude proactive, elle perçoit les défis comme une formidable occasion de se dépasser.

Comment développer sa résilience ?

Conseil 1 : Utilisez l’humour pour relativiser une situation
Les personnes moins résilientes ont souvent tendance à ruminer une situation passée et à y accorder trop d’importance. Leurs pensées sont accaparées par un événement difficile qui les empêchent d’avancer paisiblement. Pour se défaire de ces pensées peu constructives, l’humour est un outil d’exception. En tournant en dérision ce qui s’est passé, la personne dédramatise la situation et la relativise. Cela permet de voir autrement les choses et de donner un autre sens à la réalité. L’humour fait du bien tant dans les situations éprouvantes que dans les plus légères puisqu’il permet ce lâcher prise nécessaire pour tourner la page sur une difficulté, en offrant une nouvelle interprétation à l’histoire de la personne.
Votre intervention en réunion s’est mal passée ? Un client mécontent était agressif à votre égard ? Cet entretien d’embauche n’a pas été concluant ? Il suffit de trouver une façon détournée de rire cet évènement pour lui donner moins d’importance.

Conseil 2 : Remettez les choses en perspective
Une situation vécue comme un échec peut démoraliser gravement une personne moins résiliente et la décourager d’aller de nouveau de l’avant. Pour changer cet état d’esprit, une technique simple est de remettre les choses en perspective. L’objectif est de prendre de la distance avec la situation afin de la recadrer et de relativiser son importance. Pour ce faire, essayez de vous projeter dans un an et demandez-vous : quelle importance aura cette situation pour vous ? Et dans cinq ans : vous en souviendrez-vous toujours ? Demandez-vous aussi ce que cette situation vous aura appris, en d’autres mots, réfléchissez à l’impact positif qu’elle aura eu dans votre développement personnel et professionnel. Car ce que l’on considère aujourd’hui comme un échec n’est-il pas finalement une formidable occasion de développement ?

Conseil 3 : Pratiquez la méditation de pleine conscience 
Depuis plusieurs années, les études clament les bienfaits de la méditation de pleine conscience. Celle-ci s’invite même dans le monde professionnel puisque ses retombées s’observent sur le stress au travail, sur la concentration, sur la créativité mais aussi sur la résilience. Si la méthode requiert efforts et régularité, son principe est simple. En se focalisant sur le moment présent, on parvient, avec la pratique, à prendre le recul nécessaire pour laisser s’évacuer les idées négatives. Ce contact avec le présent permet de se défaire peu à peu des obsessions du passé et de s’ancrer dans un état d’esprit positif et bienveillant envers soi-même.

Curieux de connaître le niveau de résilience de vos équipes ? Des outils existent pour la mesurer. Les plus communs sont ceux basés sur l’intelligence émotionnelle. Ils permettent de voir précisément où se positionne une personne sur l’échelle de la résilience. Des résultats élevés attesteront d’une grande capacité de résilience à travers une souplesse et une force intérieure face aux évènements de la vie. Des résultats plus faibles aideront les personnes à prendre conscience de tout le potentiel de développement qui s’offre à elles.

Helen Simard

Conseillère d'orientation spécialisée en psychométrie

Ces articles peuvent également vous intéresser
Soft Skills & Hard Skills | 23 nov 2023
Les compétences de l’avenir - N°4 Les relations humaines

Aujourd’hui on peut traiter dans des délais époustouflants des quantités de données dépassant notre imagination. La technologie, toujours plus performante, ne se contente plus de tâches simples et répétitives mais s'attribue des tâches autrefois réservées aux esprits les plus savants.

Soft Skills & Hard Skills | 09 nov 2023
Les compétences de l’avenir - N°3 L’adaptabilité

L'avenir du travail est en train de se redéfinir à une vitesse incroyable. L'IA et l'automatisation modifient la façon dont nous travaillons, supprimant des emplois tout en en créant de nouveaux.