Aller au contenu principal
Développement des compétences

Dis moi qui tu es et je te dirai quelles compétences développer

eye 77 Publié le 26 Apr. 2021
Dis
tag #Développement des compétences

Un peu de culture générale. Qui a dit « Deviens ce que tu es » ? Est-ce Pindare, un poète grec de l’antiquité ; Nietzsche, un philosophe allemand contemporain ; ou Central Test, un éditeur de tests psychométriques international ? La bonne réponse est… les trois ! Pindare l’a énoncé le premier, Nietzsche l’a réutilisé, et Central Test en a fait son cheval de bataille.

Pour Pindare, cette formule invitait à découvrir son soi et à l’actualiser. Nietzche l’a interprété autrement en supposant qu’à la base, on ne savait pas vraiment qui l’on était. Et Central Test a réuni ces deux visions pour permettre à chacun de découvrir qui il est vraiment afin d’exploiter l’entièreté de ses talents.

Difficile de se connaître

Nietzche avait vu juste puisqu’il n’est pas facile de se connaître. Voyez par vous-mêmes : êtes-vous capable de dresser la liste de vos vingt plus grandes qualités ? Vingt, cela peut vous sembler énorme, et pourtant ce ne l’est pas. La plupart des référentiels qui proposent d’identifier vos compétences en répertorient généralement une cinquantaine, ce qui n’est, au demeurant, pas exhaustif. Nous avons beaucoup plus de qualités que nous le pensons, seulement, nous n’arrivons pas facilement à les identifier.

L’évaluation psychométrique offre un coup de pouce énorme pour identifier les compétences, et est un puissant accélérateur de la connaissance de soi. Les gens qui se sont prêtés à l’exercice en ressortent souvent stupéfaits. D’une part, en voyant l’éventail de compétences qu’ils possèdent et d’autre part, en découvrant des compétences insoupçonnées, souvent mêmes inexploitées. Est-ce à dire qu’ils n’utilisent pas leur potentiel de la bonne façon ?... 

Pourquoi se connaître

Revenons à notre formule philosophique pour s’attarder au verbe « deviens ». Présenté ainsi à l’impératif, c’est une injonction à s’améliorer. Découvrir qui nous sommes semble donc un préalable pour y parvenir. Nous avons d’ailleurs tout intérêt à nous y coller puisque la connaissance de soi n’a que des avantages. 

La connaissance de soi, c’est savoir qui je suis, ce qui me motive, ce que je vaux, ce dont je suis capable et où je peux aller. N’est-ce pas se faciliter la vie professionnelle que d’avoir accès à ces informations ?

Concrètement, cela signifie que je peux savoir ce qui me convient pour faire des choix qui me ressemblent. Je peux répondre adéquatement à mes besoins pour être satisfait. Je peux avoir en main l’étendue de mes qualités, de mes atouts et de mes compétences pour faciliter mon insertion et mon évolution professionnelle. Je peux être conscient de mon potentiel et de mes talents pour les exploiter pleinement et éprouver ce formidable sentiment de compétences. Bref, je peux devenir qui je suis pour être heureux et m’épanouir. 

De la connaissance de soi au développement de ses compétences

Devenir ce que nous sommes, c’est une quête de soi permanente qui nous amène à faire évoluer notre carrière au rythme où nous actualisons nos compétences. Des compétences, nous en avons plusieurs. Si toutes les compétences peuvent être développées, un individu ne peut pas développer toutes les compétences (oui, vous pouvez relire la phrase pour bien assimiler). Un individu peut développer toutes ses compétences. Voyons cela concrètement. 

Préférez-vous perfectionner des compétences que vous avez déjà ou développer des compétences non-maîtrisées ? Les deux réponses semblent bien, mais lisez l’exemple suivant avant de répondre…

Réfléchissez un instant à vos zones de faiblesse… Par exemple, êtes-vous désorganisé, trop contrôlant, ou paresseux ?... Auriez-vous vraiment envie de développer des compétences en organisation, en lâcher-prise et en réactivité ? Pensez-y bien, car à l’opposé de cette faiblesse, vous êtes, non pas désorganisé mais adaptable, non pas contrôlant mais vigilant, non pas paresseux mais zen. 

Alors pourquoi vous forcez à emprunter le chemin inverse et aller à contre-courant de vous-mêmes ? Il ne faut pas développer n’importe quelle compétence. Vous avez déjà un capital compétences, mieux vaut le découvrir et le faire fructifier. Votre vie professionnelle en sera d’autant plus facile, agréable et en cohérence avec vous-même.

Conclusion

Nous sommes amenés à évoluer en permanence et à développer nos compétences pour avancer et suivre notre trajectoire professionnelle. Deviens ce que tu es, autrement dit, il ne faut pas aller à l’encontre de soi au risque de se perdre, mais trouver qui l’on est afin de cheminer avec soi. Si cette citation était d’actualité il y a plus de 2000 ans, nous avons aujourd’hui des outils pour accélérer la connaissance de soi afin de devenir réellement qui nous sommes.

Helen Simard

Consultante psychologue et conseillère en gestion de carrière

Ces articles peuvent également vous intéresser
Développement des compétences | 20 juin 2014
Le monde du foot se met aux tests psychométriques

Que ce soit pour la Coupe du Monde ou pour un match de championnat la cohésion d’équipe, le dépassement de soi et l’optimisme sont des éléments indispensables pour la réussite.