Aller au contenu principal
Intelligence émotionnelle

Bien-être : Les bénéfices de la bienveillance

eye 80 Publié le 07 Dec. 2020
Bien-être
tag #Intelligence émotionnelle

La bienveillance signifie faire le bien pour les autres sans rien attendre en retour. La capacité à comprendre les émotions d’autrui est une compétence, et être bienveillant s'avère avantageux à long terme. Les actes bienveillants offrent une occasion d’en apprendre davantage sur les réactions émotives des personnes, ainsi que de bénéficier des hormones du bonheur qui accompagnent la générosité. Voici trois manières dont la bienveillance et la prévenance vous aideront à augmenter votre bien-être et améliorer votre intelligence émotionnelle.

« Helper’s high »

La bienveillance entraîne une « helper’s high », une sensation euphorique biologique et émotionnelle surgissant après avoir accompli un acte altruiste. L’ocytocine, l’hormone du bonheur, envahit le corps quand on donne des cadeaux, récompensant ainsi la personne pour sa générosité. Faire de bonnes actions pour les autres sans rien attendre en retour permet de voir le vrai état émotionnel d’autrui. Lorsque quelqu’un se rend compte que cette gentillesse est sans arrière-pensée, il sera alors plus susceptible d’imiter cette honnêteté. Cela nous permet d’apprendre des réactions des autres, et nous aidera à tisser des relations plus solides, ainsi que d’augmenter la confiance mutuelle. Cela peut également aider un individu à mieux lire les expressions du visage et le langage corporel. A long terme, bénéficier d’une « helper’s high » et de plus d'interactions sociales permet d’acquérir des compétences de communication plus efficaces.

Donner à soi-même en donnant aux autres 

Les bonnes actions ont de fortes chances de relier une personne à ceux qui l’entourent. Avez-vous conscience des actes bienveillants qui ont eu lieu autour de vous ces derniers temps ? Peut-être que vous êtes déjà en train de vous comporter de manière plus bienveillante dans votre vie quotidienne. A cause de la pandémie mondiale, nous sommes plus isolés que jamais, mais aussi plus connectés, car nous luttons tous contre le même mal au quotidien.

L’institut National de la Santé aux Etats-Unis a mené une enquête sur les réactions émotionnelles dans le cerveau, et les chercheurs ont trouvé un lien entre les personnes qui font régulièrement des dons et les zones cérébrales qui s’illuminent pour les émotions d’empathie, de confiance, de plaisir et d’appartenance sociale. Ceux qui se chargent d’apporter leur aide à leur communauté et qui font de bonnes actions ressentent un lien plus étroit avec ce qui les entoure, et cela leur permet de s’attacher plus facilement aux autres. C’est un cercle vertueux, où plus on choisit de faire une bonne action, plus on en récolte les fruits et on continue à adopter ce comportement positif.

Et si on essayait la bienveillance, si on demandait à un voisin ou à un parent si on peut les aider d’une manière ou d’une autre, si on participait aux efforts collectifs pour lutter contre cette pandémie, ou si on appelait quelqu’un tout simplement en étant vraiment à l’écoute de comment ce dernier va en ce moment ? Vous pourriez être surpris à quel point vous vous sentez bien. 

Amélioration de l’état de santé globale 

Les bonnes actions ont aussi été directement liées à une amélioration de l’état de santé globale. Dans une étude menée sur 5 ans portant sur 2000 individus répartis en 40 familles de différents milieux, les chercheurs ont surveillé et analysé le mode de vie et les habitudes de dépenses de ces familles. Les bienveillants avaient une santé globale qui était 48% meilleure que celle des familles n’accordant pas d’importance à faire des bonnes actions. L’étude a également révélé que les personnes engagées avec des organisations caritatives et des associations avaient des taux de dépression beaucoup plus faibles. Plus les gens se concentrent à faire le bien, plus leur santé s’améliore. Une manière biologique nous encourageant à prendre soin les uns des autres,  et c’est pourquoi la bienveillance est une des actions les plus importantes que chacun devrait intégrer dans sa vie et dans ses tâches quotidiennes.

Au vu du climat international de pandémie mondiale, il est plus important que jamais de soutenir notre famille, nos amis, nos collègues, nos clients, voire les étrangers que nous croisons dans la rue. Nous faisons tous l’expérience des mêmes épreuves et difficultés, et la meilleure façon de surmonter les sentiments négatifs de solitude, de peur et d’incertitude est d’être bienveillant et de répandre la positivité tout en offrant du soutien à ses proches. Cela contribuera à améliorer la santé, réduire le risque de dépression, et bénéficier à court terme ainsi qu’à long terme des avantages pour votre bien-être.
 

Lyydia Kilkki

Community Manager

Ces articles peuvent également vous intéresser
Intelligence émotionnelle | 20 juil 2020
3 points clés pour développer l’intelligence sociale

L’aisance relationnelle fait désormais partie des compétences les plus recherchées en entreprise, d’autant plus chez les managers. Cette qualité, qui peut être intuitive chez certaines personnes, peut fort heureusement être développée assez simplement, mais elle demande d’adopter un bon état d’esprit.

Intelligence émotionnelle | 17 juil 2019
Soft skills au travail : mode d’emploi et astuces pour les développer

Avoir des compétences professionnelles est une chose. Savoir gérer ses émotions et avoir un bon relationnel en est une autre. En effet, quel intérêt pour l’entreprise de recruter un élément bon uniquement sur papier si personne n’aime travailler avec lui ?