Aller au contenu principal
Conseils en recrutement

Recruteurs : Favorisez les soft skills à l'expérience professionnelle

eye 198 Publié le 22 Aug. 2023
Recruteurs
tag #Soft-skills

Soyons clair, on ne jette pas ici le bébé avec l’eau du bain. L’expérience professionnelle reste bien sûr utile pour apprécier le potentiel d’un candidat à réussir en poste. Seulement, il ne faut pas la considérer de façon brute comme a souvent tendance à le faire bon nombre de recruteurs. Dans les faits, l’expérience professionnelle s’avère peu fiable pour prédire la performance dans un nouveau poste. Les soft skills, quant à elles, y jouent pour 80%. 

Voyons l’impact de ces softs skills ainsi que la façon de capitaliser sur l’expérience passée pour anticiper la réussite au travail.

Comment les soft skills déterminent la performance au travail

Le cv de Diego précise qu’il a travaillé ces 5 dernières années avec tel logiciel. Louise a réceptionné des appels en anglais et en espagnol pour une société internationale. Et Séverine mentionne avoir eu à sa charge une équipe de 12 personnes. Ces expériences sont conséquentes, mais de quelle façon prédisent-elles la capacité de ces candidats à réussir dans leur futur poste ? 

Lorsque le logiciel utilisé par Diego sera désuet, pourra-t-il faire preuve d’agilité d’apprentissage pour se mettre à jour ? Si sa future entreprise utilise un autre logiciel, avec quelle aisance et à quelle vitesse saura-t-il se renouveler et s’adapter à d’autres programmes informatiques ?

Et Louise, qui semble bien maîtriser les langues étrangères, sait-elle les manier tout en considérant les codes culturels propres à ses interlocuteurs ? A-t-elle ce tact, cette écoute et cette flexibilité qui lui permet de s’adapter à chacun afin de créer une relation de confiance, de développer un solide réseau ou encore de fidéliser un client ?

Et Séverine, qui mentionne pouvoir manager une équipe de taille moyenne, que sait-on de son style de leadership ? Est-il humain et bienveillant comme le requiert le poste à pourvoir ? Saura-t-elle être inspirante et sensible aux enjeux actuels pour fédérer une équipe multi-générationnelle ? Est-elle en mesure de déployer les nouvelles compétences attendues par un manager telles que l’empathie, la disponibilité et le courage managérial ? 

Les soft skills : une réponse à la nouvelle réalité

C’est un changement de posture qui s’impose aux recruteurs. Le monde du travail connaît des transformations sans précédents et la façon de recruter en est impactée.

Auparavant, il était d’usage de considérer l’expérience professionnelle d’un candidat à travers ses acquis - maîtriser un logiciel, parler plusieurs langues, savoir manager. Aujourd’hui, ce n’est plus possible. 

D’une part, les compétences techniques sont vite désuètes. On ne cherche plus à savoir quel logiciel, méthode ou technique connaît la personne, mais plutôt si elle est capable de se renouveler pour suivre les évolutions de son domaine. 

D’autre part, les transformations du monde du travail, qui, on peut l’anticiper, vont se poursuivre, nécessitent non seulement de savoir s’adapter à son métier, à une équipe et à une entreprise mais plus globalement à ce monde du travail complexe et changeant. Ceci implique d’être ouvert et de comprendre ce qui se passe, de saisir les enjeux de ce monde et de s’y adapter.

Ainsi, au-delà des compétences techniques trop vite périmées, le recruteur doit être soucieux d’évaluer les softs skills nécessaires à la réussite globale de son candidat, comme la capacité d’adaptation au changement, la capacité d’auto-évaluation et du souci constant d’amélioration, l’ouverture à la diversité des personnes et des méthodes de travail ou encore la résilience face aux aléas de la vie.

En résumé, l’expérience professionnelle seule est peu utile pour anticiper la réussite professionnelle. Cette expérience doit plutôt servir à détecter les soft skills que le candidat a su mobiliser, et qu’il pourra transférer dans son nouveau poste. Qui plus est, dans ce monde en mutation où les profils atypiques deviennent la norme, c’est aussi une autre façon de recruter qui est en train de prendre place.

Helen Simard

Conseillère d'orientation spécialisée en psychométrie

Ces articles peuvent également vous intéresser
Conseils en recrutement | 16 avr 2024
Choisissez bien les défauts de vos candidats

Trop ambitieux, pas organisé, timide, peu coopératif ou manquant de tact ? Quelle chance ! Ces candidats sauront rayonner dans votre entreprise grâce à leurs grandes qualités. Peu convaincu ? C’est normal, car ces défauts, généralement perçus comme peu engageants, sont en réalité des atouts camouflés.

Conseils en recrutement | 05 mar 2024
Rédiger une offre d’emploi percutante en 6 étapes

La rédaction d'une offre d'emploi peut sembler une tâche routinière, mais en réalité, c'est une compétence stratégique cruciale dans l'arsenal de tout professionnel des ressources humaines. En 2024, le paysage du recrutement exige plus que jamais clarté, précision et attractivité dans chaque annonce.

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER

images newsletter