Blog

Articles, conseils et avis d’experts

Vous êtes ici

Le monde du foot se met aux tests psychométriques

20 Jun 2014

Le monde du foot se met aux tests psychométriques

Que ce soit pour la Coupe du Monde ou pour un match de championnat la cohésion d’équipe, le dépassement de soi et l’optimisme sont des éléments indispensables pour la réussite.
Soucieux d’améliorer la performance sportive de ses footballeuses, Nicolas Gonfalone, l’entraîneur de FF ISSY a essayé de cerner les dimensions de la personnalité qui ont une incidence directe sur les résultats sportifs des joueuses. Pour cela, il s’est tourné vers, Central Test, l’expert en évaluation du capital humain. Explications.

Nous sommes très attentifs aux nouveaux outils numériques de gestion qui sont mobilisables dans le cadre du sport, explique Nicolas Gonfalone, coach de l’équipe de football féminin d’Issy les Moulineaux (Ile de France). Pas étonnant donc qu’une discussion entre Xavier Putti, son coordinateur technique et Patrick Leguide, PDG de Central Test, ait débouché sur une étude exploratoire.

Lorsque la décision a été prise de soumettre les joueuses à des tests de personnalité (CTPI-R) et d’intelligence émotionnelle (IE), l’équipe se trouvait menacée de relégation en deuxième division. La dynamique de groupe ne fonctionnait plus. Arrivé dans ce contexte, le coach a voulu prendre de la hauteur et confirmer ses intuitions sur l’équipe.

L’appui de Central Test m’a permis de cerner le profil d’une vingtaine de footballeuses. Il m’a aussi servi à identifier les aspects que je minimisais et au contraire ceux que j’amplifiais tout cela en gardant à l’esprit l’objectif de performance - explique Nicolas Gonfalone.

Quelles conclusions tirer des résultats de l’étude?

Lors de cette étude, les traits de personnalité et d’intelligence émotionnelle mesurés par les tests ont été mis en perspective avec les notes attribuées par le coach sur l’esprit d’équipe, les résultats sportifs (techniques et tactiques) et le dépassement de soi.

Au final, le croisement des résultats permet de dresser plusieurs constats :

Les prédispositions des joueuses pour le management, mesurées par les tests, sont associées à de bons résultats sportifs. Le potentiel manager s’avère être un indicateur pertinent dans le milieu du sport, et pourrait servir à évaluer le potentiel d'une joueuse à diriger une équipe, gérer des responsabilités et prendre des décisions adéquates.
Une attitude visionnaire est associée à de meilleurs résultats sportifs. Autrement dit, les joueuses qui ont une attitude visionnaire savent anticiper les tendances et adopter une stratégie efficace.
A l’inverse, la propension à respecter les règles, est associée à de moins bons résultats sportifs. Un résultat a priori surprenant, mais pas pour le coach. Car il faut savoir utiliser les règles à son avantage !
L’enthousiasme, c’est-à-dire la tendance à être énergique, avenant et enjoué, de même que l’optimisme, qui conduit à avoir des attentes positives, ou encore la confiance en soi, sont des leviers majeurs pour favoriser l’esprit d’équipe et le dépassement de soi.

Vers un but commun

L’étude a permis au coach, d’affiner sa gestion des individualités. Ma gardienne de but, par exemple, a été perçue par Central Test comme un leader. Je ne la voyais pas ainsi. Mais je commence à la pousser dans ses retranchements pour qu’elle exprime davantage ce côté de sa personnalité. Je la mets en situation afin de voir si elle prend plaisir à se positionner comme leader, explique le coach.

Autre point, Nicolas Gonfalone n’identifiait pas certaines qualités indispensables aux joueuses pour assurer le bon fonctionnement d’un groupe. Grâce à l’étude, l’affiliation et l’optimisme font désormais partie des aspects que le coach surveille avec attention. Ils garantissent à la fois l’entente au sein du groupe et la création d’une dynamique forte notamment en période de doute. Et des périodes de doute, l’équipe risque d’en rencontrer l’an prochain. Car elle est bel et bien descendue en D2 au démarrage des tests et à su redresser la barre lors de la saison 2013-2014 en ne perdant qu’un seul match et en remportant, en juin, son ticket pour la première division.

L’an prochain, le succès ne sera peut-être pas au rendez-vous aussi systématiquement, il faudra pourtant rester positif et donner le meilleur, atteste Nicolas Gonfalone.

Pour y parvenir, le coach a l’intention de s’appuyer sur Central Test. Dans sa phase de recrutement, il cherchera des joueuses avec des qualités bien définies et complémentaires à celles dont son équipe dispose déjà. En ce qui concerne la préparation athlétique, le coach souhaite aussi mobiliser les réflexions de l’étude.

Pour Central Test, utiliser les tests psychométriques est très bénéfique dans le travail d’accompagnement de l’entraîneur.  Les dimensions de l’intelligence émotionnelle en particulier, telles que l’affiliation et la confiance en soi sont assez malléables et peuvent faire l’objet d’un renforcement, précise le Dr Claire de Loye, consultante psychologue en R&D pour Central Test

Dans tous les cas, les conclusions des tests doivent être prises avec précaution. Il convient de les confronter à la vision du coach et aux observations sur le terrain. Elles doivent faire également l'objet d'un échange avec les joueuses pour bien identifier les potentiels et les axes de progression.

Téléchargez l'étude.